Les approches postcoloniales en relations internationales

Un peu de théorie! Comprendre la géopolitique caribéenne nous amène à inclure quelques notions théoriques. C’est ainsi que les relations internationales et plus particulièrement le postcolonialisme y trouve sa place.

C’est ainsi que je vous propose, en quelques minutes, une explication sommaire du postcolonialisme et ses implications tant d’un point de vue politique qu’intellectuel.

Cependant, il serait important d’apporter une critique à l’égard du postcolonialisme et avoir une vision alternative de la notion notamment pour certains territoires. En effet, de plus en plus d’auteurs émettent des réserves quant à l’utilisation du terme « postcolonialisme ». Par exemple, Anne McClintock (écrivaine, militante féministe et intellectuelle) dénonce une forme de glorification prématurée du terme: en effet, la plupart des territoires colonisés ont obtenu leur indépendance, étape finale du processus de décolonisation. Cependant, certains territoires comme l’Irlande du Nord ou encore les territoires occupés palestiniens ne peuvent se situer en situation « postcoloniale » (droits de l’homme, situation de la femme, reconnaissance en tant qu’État-nation…).

Également, le postcolonialisme (et plus précisément la décolonisation) n’équivaut pas automatiquement à l’indépendance.

En prenant le cas des Caraïbes, certaines iles comme Puerto Rico ou encore les Antilles françaises (Guadeloupe, Martinique) n’adoptent pas l’indépendance comme stratégie dans le processus de décolonisation; on parlera plutôt de décolonisation par intégration (upside down decolonization). On a pu le voir notamment avec le passage de colonie à département d’outre-mer français (Guadeloupe, Martinique, Guyane et la Réunion) grâce à la loi du 19 mars 1946 dite loi de départementalisation. Il s’agit pour ces territoires de renforcer leurs liens avec son ancien colonisateur pour des raisons politiques, stratégiques ou encore économiques tout en affichant une différence culturelle et identitaire.

Cette vidéo a été réalisée dans le cadre du cours POL1600 « Introductions aux relations internationales » enseigné par le professeur Lee Seymour, spécialiste des relations internationales au Département de science politique à l’Université de Montréal (UdeM).

Je tiens d’ailleurs à remercier personnellement Mr Seymour pour sa confiance dans la réalisation de ce projet.

Bon visionnage!

Pour aller plus loin (liste non exhaustive):

Ashcroft, Bill. Post-Colonial Studies: The Key Concepts. 3e édition. London ; New York: Routledge, 2013.

Back, Collectif Write. Postcolonial studies : modes d’emploi. Lyon: Presses Universitaires de Lyon, 2013.

Bancel, Nicolas. Le postcolonialisme. Que sais-je ?, 2019.

Bayart, Jean-François. Les études postcoloniales. Un carnaval académique. Paris: Karthala, 2010.

Benitez-Rojo, Antonio, et Maraniss. The Repeating Island: The Caribbean and the Postmodern Perspective. 2 édition. Durham, N.C: Duke University Press, 1997.

Bhabha, Homi K. Les lieux de la culture : Une théorie postcoloniale. Paris: EDITIONS PAYOT & RIVAGES, 2007.

Bonilla, Yarimar. Non-Sovereign Futures: French Caribbean Politics in the Wake of Disenchantment. Illustrated édition. University of Chicago Press, 2015.

Bragato, Fernanda Frizzo. Geopolitics and Decolonization. Reprint édition. London ; New York: Rowman & Littlefield International, 2019.

Branche, Jerome. Race, Colonialism, and Social Transformation in Latin America and the Caribbean. Reprint édition. Place of publication not identified: University Press of Florida, 2019.

Fanon, Frantz. Peau noire, masques blancs. Points, 2015.

Fanon, Frantz, Jean-Paul Sartre, et Alice Cherki. Les damnés de la terre. Paris: La Découverte, 2004.

Forsdick, Charles, et David Murphy. Postcolonial Thought in the French-Speaking World. Liverpool University Press, 2009.

Hall, Stuart. Familiar Stranger: A Life between Two Islands. Penguin Books Ltd, 2018.

Kamugisha, Aaron. Beyond Coloniality: Citizenship and Freedom in the Caribbean Intellectual Tradition. Bloomington, Indiana: Indiana University Press, 2019.

Lewis, Linden. Caribbean Sovereignty, Development and Democracy in an Age of Globalization. Reprint édition. Routledge, 2015.

Memmi, Albert. L’homme dominé. Paris: Folio, 2010.

———. Portrait du colonisé, précédé de : Portrait du colonisateur. Gallimard, 2002.

Murdoch, H. Adlai, Rose Mary Allen, Alessandra Benedicty-Kokken Ph.D, Malcom Ferdinand, Louise Hardwick, Paget Henry, Vincent Joos, et al. Struggle of Non-sovereign Caribbean Territories: Neoliberalism Since the French Antillean Uprisings of 2009. New Brunswick: Rutgers University Press, 2021.

Patterson, Orlando. The Confounding Island: Jamaica and the Postcolonial Predicament. Illustrated édition. Harvard University Press, 2019.

Saïd, Edward. Culture et Impérialisme. Paris: Fayard, 2000.

Said, Edward w. L’orientalisme. L’Orient créé par l’Occident. Paris: Points, 2015.

Shields, Tanya L. The Legacy of Eric Williams: Into the Postcolonial Moment. Jackson: University Press of Mississippi, 2015.

Suk, Jeannie. Postcolonial Paradoxes in French Caribbean Writing: Césaire, Glissant, Condé. Oxford: Clarendon Press, 2001.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s